Pomme de reinette et pomme d’api

pomme.png

Qui suis-je ?

La pomme, Malum, est le fruit du pommier, ce fruit fait partie en botanique de la famille des rosaceae. La pomme est cultivée en France, en Allemagne, en Pologne, en Russie, au Etats-unis, en Chine etc….
La pomme du Limousin est depuis 1989, protégée au niveau national par une AOC, elle est aussi depuis 2007, protégée au niveau européen par une AOP. La pomme de Savoie est depuis 1996, protégée au niveau européen par une IGP. La pomme des Alpes de Haute Durance est depuis 2010, protégée au niveau européen par une IGP.
La pomme est un fruit rond, d’un poids de 150 g en moyenne, elle prend différentes couleurs en fonction de la variété. Sa chaire peut être croquante, farineuse, douce, acidulée.
Il existe des milliers de variétés de pomme.

Mon histoire

L’homme du néolithique mangeait déjà des pommes, sur les plateaux d’Anatolie. Trois siècles avant notre ère Théophraste distinguait six variétés de pomme, « les agrestes, les printanières, les mélimètres, les épirotiques, les urbaine ». Les Romain consommaient une trentaine de variétés. Entre le VIIe et le XVe siècle, 32 variétés sont créées. Au XVIIe siècle, Le Lectier, reconnaît 70 variétés. Le XIXe siècle est un véritable âge d’or de la création qui voit la pomme se multiplier sous différente variété de plus en plus savoureuse. On dénombre à ce moment-là 527 variétés. Pendant l’entre deux guerres, la disparition des vergers autour des villes fait disparaître plusieurs petits producteurs. Un grand nombre de variétés de pomme tombent aux oubliettes. Après la guerre de 1939 à 1945, des primes d’arrachage sont offertes aux agriculteurs qui détruisent leurs pommiers. Le catalogue officiel des espèces et variétés est créé en 1960, il institue les variétés autorisées à être commercialisé. Les variétés ne pouvant y entrer ne sont plus cultivées que ponctuellement et par de rares petits producteurs qui disparaissent petit à petit sous la pression économique. La biodiversité est gravement atteinte. Vers les fins des années 1970 des associations pomologiques sont créées par des passionnés. Le conservatoire de Haute-Normandie a sauvegardé 725 variétés de pomme, le conservatoire du Centre régional de ressources génétique de Villeneuve-d’Ascq a sauvegardé 700 variétés, le Conservatoire de Luçon-Pétré a sauvegardé 280 variétés, le Verger conservatoire de Le Vernet a sauvegardé 200 variétés.

Comment me consommer ?

La pomme est disponible sur l’étal des marchés d’octobre à mars.
La pomme se marie parfaitement avec les zestes de citron, les zestes d’orange, les noisettes, les amandes, les pignons de pin, les noix de pécan, les spéculos. Les épices telles que la cardamome, gingembre, cannelle, vanille, badiane (anis étoilé) donnent du relief à la pomme. Elle s’insère dans les salades. Elle accompagne à merveille une volaille, un gibier, un poisson. Elle peut être séchée au four. Elle se cuit en compote, se transforme en sorbet ou en granité, en coulis, se confit. Elle se cuit rapidement au four, à la poêle, dans une casserole. Le cidre, le pommeau, le calvados sont faits à base de pomme. La pomme peut être un ingrédient d’une tarte, d’un gâteau…. Elle s’associe très bien avec le boudin noir, les lardons, les fromages à pâte molle, les fromages à pâte persillée, la cannelle, les noix.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s