Christophe Felder

Christophe Felder

Fils de boulanger-pâtissier à Schirmeck en Alsace Chritophe Felder a suivi sa formation chez Litzer-Vogel à Strasbourg. Il obtient à l’age de 17 ans sa premier médaille d’or avec félicitation du jury à la foire européenne de Strasbourg. Il travailla chez Fauchon et Guy Savoy avant d’officier à l’age de 23 ans à l'Hotel de Crillon, à Paris, en tant que chef pâtissier où il exerça ce poste pendant 15 années.
Christophe Felder a écrit et publié 27 livres de cuisine. Il fit une apparition dans l’émission de télévision « Masterchef 2012 » sur TF1, dans « Comment ça va bien ! » sur France2, il a été invité dans l’émission « le meilleur patissier » 2015 sur M6. Il a repris en 2012 la pâtisserie Oppé dans la ville de Mutzig sur ces terres alsaciennes. Il donne des cours de pâtisserie à Strasbourg a quelques pas de la cathédrale.

Nicolas A : Qui vous a donné envie de devenir pâtissier ?
Christophe Felder : Personne, mes parents étaient boulanger, et ne voulait surtout pas que je fasse ce métier, qu'ils estimait pas assez épanouissant, mon père aurait adoré que je sois dans la politique, ou banquier, ma mère, elle ne m'à jamais rien dis concernant mon avenir, j'ai donc insisté, ils m'ont trouvé une place d'apprentissage ou nous faisions 12 heures par jour, 6 jours sur 7, c'était une très belle expérience, j'ai appris toutes les bases de ce métier, ce qui m’a rendu autonome et libre.

Nicolas A : Quel est votre madeleine ?
Christophe Felder : La madeleine au miel (lol), fourrée au miel de sapin que je fais depuis des années, sinon j'adore faire des livres pour que les amateurs réussissent les recettes chez eux avec des produits de qualité. On peut dire que c’est ma madeleine !

Nicolas A : Comment êtes-vous devenue se pâtissier reconnu ?
Christophe Felder : Par le travail quotidien, avec une seule exigence, essayer de faire le mieux possible, avec le sourire, sinon ce n’est pas drôle !!!, et surtout ne jamais se vanter que l'on travaille (en France, ce n'est pas toujours bien vu…)

Nicolas A : De quel grand chef êtes-vous fan ?
Christophe Felder : Suis plutôt fan de joueur de foot, ou de pilotes automobile, genre Michel Platini, injustement mis en cause par jalousie, ou notre ami Sébastien Loeb.

Nicolas A : D’où vient votre inspiration ?
Christophe Felder : De mon enfance super gourmande, et selon mes produits préférés, c'est selon, après, je n'aime pas me vanter en disant j'ai fait ci, j'ai créé ça, ce n'est pas mon truc, et souvent beaucoup de chefs sont inspirés par ce qu'ils voient ailleurs…Les tendances, maintenant mes fans me parlent toujours de mes recettes avec grande passion, mieux que moi…

Nicolas A : De quel dessert êtes vous le plus fier ?
Christophe Felder : Peut-être le croustillant riz soufflé praliné, crème froide chocolat badiane orange, c'est devenu le produit phare d'un pâtissier parisien, ça me fait plaisir

Nicolas A : Quelle saveur aimé vous ?
Christophe Felder : Le citron vert, la cannelle, l'acidulé comme passion orange, et surtout, la vanille qui souligne bien notre métier, quand je travaillais à l'hôtel Crillon à Paris, les dernières années, je faisais une glace vanille avec une douzaine de gousses de vanille au litre de lait, composée de trois variétés mélangées entre elles.

Nicolas A : Quel plat étranger aimez-vous ?
Christophe Felder : Tous les plats étrangers je les adore, mais j’aime seulement le déguster dans le pays d'origine, pour avoir les vraies saveurs, vous ne me verrez jamais dans un restaurant chinois en France, mais en Chine, avec plaisir !

Nicolas A : Quel plat selon vous représente le mieux la French-touch ?
Christophe Felder : Peut-être un plat de chez Guy Savoy ou j'ai travaillé, ou un plat du chef Michel Roth

Nicolas A : Que diriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans la pâtisserie ?
Christophe Felder : Travaillez sur le long terme, ne pas écouter trop son entourage, qui est souvent pressé d'une certaine reconnaissance, ne jamais lâcher, choisir des entreprises ou les chefs sont super exigeants sur la qualité mais corrects, avec un seul mot d'ordre, la qualité, avec la fraternité.

Nicolas A : Que pensez-vous de la nouvelle génération de pâtissier ?
Christophe Felder : Comme toutes les nouvelles générations, elle est super importante, pour que ce métier reste au top, et comme toutes les nouvelles générations, un jour elle verra arriver une jeune et dynamique génération avec une autre façon de faire, et vous aurez toujours et encore, les millefeuilles, les pâtes à choux, madeleines, macarons, baba, chocolats, glaces, revues et corrigées, et leurs clubs de fans, un cercle sans fin !

Nicolas A : Les émissions de télé relative à la cuisine et à la pâtisserie ont elles selon vous vulgarisé la cuisine gastronomique ainsi que la pâtisserie ?
Christophe Felder : Oui, un peu, ce sont des métiers nobles, ou il y a un seul critère, l’exigence de la qualité, qui apporte du bonheur aux clients. Le petit écran apporte cette touche de simplicité, ou tout le monde se dit, pourquoi pas moi !
Ensuite quelques années après, reste les plus bosseurs et passionnés du bon gout.

Nicolas A : Que vous inspirent la pêche, la figue ? Quels desserts peut-on réaliser avec ?
Christophe Felder : La pêche, trop bonne !!avec sorbet lait d'amande fait maison et simplissime (250 g de sirop d'orgeat de qualité ! 250g de lait entier,125 g de crème liquide, on turbine, et c'est tout)
La figue, une tarte sucrée cuite avec crème frangipane recouverte d’une fine couche de compote/confiture de framboise juste sucrée, ensuite de jolies rondelles de figues coupées finement et rangées sur la compote comme une tarte fine aux pommes, on saupoudre une pincée de sucre à la cannelle, on recuit quelques 10 mn à 180°, et c'est fait !

Nicolas A : Quel est votre plat signature ?
Christophe Felder : Tennissia, un gâteau que j'ai réalisé pour Maria Scharapova, qui est devenu un best-seller au Japon.

Je remercie Christophe Felder pour l’interview.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s